Dans la même rubrique

CORDEMAIS DOIT VIVRE !
28 novembre 2018 à 16h58min

Soutien aux cheminot.e.s
11 avril 2018 à 18h45min

Question d’actualité : après le renoncement à l’Aéroport Grand Ouest
28 janvier 2018 à 16h59min

Notre-Dame-des-Landes : du rapport à la décision
18 décembre 2017 à 10h45min

SPANC : des contrôles répétés...
29 octobre 2016 à 18h01min

1 | 2 | 3

Accueil > Proximité > CORDEMAIS DOIT VIVRE !

CORDEMAIS DOIT VIVRE !

 LES SALARIES DOIVENT ETRE ENTENDUS !

mercredi 28 novembre 2018

Le Président Macron vient de faire connaitre sa Programmation Pluriannuelle de l’Energie, les Communistes de la Loire-Atlantique sont pleinement engagés aux côtés des salariés pour le maintien en activité de la centrale de Cordemais.

JPEG - 187.3 ko

Ils réaffirment :

1. Sortir des Energies Carbonées ne doit pas conduire au risque de black-Out ! comme cela a été réaffirmé par les Fédérations Syndicales CGT-FO-CFDT-CFE-CGC/UNSA dans un communiqué commun au Ministre De Rugy.

2. Le projet de conversion de Cordemais proposé par les salariés et la Direction EDF de Cordemais doit être entendu ! Il permet de :

  • Sortir du charbon progressivement, et transformer la biomasse en combustible stockable
  • Pallier au déficit de production de la péninsule Bretonne car la centrale est située à moins d’1 km du Poste Rte 400/225 KV alimentant la Bretagne.
  • Sécuriser l’agglomération de Nantes Métropole, car le poste Rte alimentant la couronne Electrique se situe à moins de 20km du centre de Nantes.
  • Garantir la sécurité d’alimentation en cas de problème de production sur le réseau pour éviter l’effacement des Industriels électro-intensifs et des sites SEVESO (Arcélor – DCNS – DONGES - Chantier de l’Atlantique - Terminal Méthanier de Montoir - Airbus…) du bassin industriel situé sur l’estuaire de la Loire. 
  • Pallier à l’absence d’énergie renouvelable intermittente et fatale, lorsque pas de vent ou temps couvert.
  • Pallier à l’absence totale du Photovoltaïque pour passer la pointe de Consommation de 19h00 l’hiver.   Faire fonctionner une Centrale qui ne produira aucun CO2, puisque celui-ci sera séquestré pour être acheminé sur la Raffinerie de Donges afin de développer du carburant Bio local à base de micro-Algues.

Récolter les végétaux nécessaires au fonctionnement en outil de pointe de la Centrale, eux-mêmes, si récoltés régulièrement à moins de 10 ans contribuant à l’absorption du CO2 durant leur croissance.

Maintenir une activité portuaire des Ports et Docks en substituant le charbon aux Végétaux et réaliser du barging sur la Loire afin de faire transiter les Végétaux, le Gypse, le CO2.

3. La sortie de la production d’Electricité Carbonée pourrait s’entendre si aucune solution technique viable n’était sur la table. Or ce n’est pas le cas ! l’expérience à la fois de fabrication de pellets stockables, et de fonctionnement de la Centrale de Cordemais avec des pellets a été concluante. Il faut donc la convertir à la Biomasse, ce qui dégage moins de CO2 dans sa combustion que le Charbon, de plus il est séquestré pour faire du biocarburant , et enfin, ceci permettrait d’exporter notre savoir-faire Français afin de convertir les Centrales Européennes au Charbon, comme en Allemagne par Exemple, suite à la sortie du Nucléaire, où toutes celles installées dans le monde (USA, CHINE, RUSSIE,…) et qui contribuent pour grande part au réchauffement climatique et aux déficiences pulmonaires.

Le Parti Communiste réaffirme tout son soutien aux salariés de la Centrale de Cordemais ainsi qu’à ses sous-traitants, les Salariés des Ports et Docks et sera solidaire de leur juste combat !

Aymeric SEASSAU,
Secrétaire départemental.
Nantes, le 27/11/2018

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?